congres mimethys
congres mimethys
31 mai, 1 et 2 juin 2018
31 mai, 1 et 2 juin 2018

Les mots du président …

A partir de mon expérience de psychiatre, pédopsychiatre, psychothérapeute, tant au niveau institutionnel que libéral et des diverses approches auxquelles je me suis formées,  j’ai pu constater et mesurer l’impact d’un évènement traumatique sur les patients.

 

En recherche permanente d’aider ma patientèle, j’ai créé une approche thérapeutique basée  sur la relation et les interactions. C’est dans ce cadre que par l’intermédiaire de l’Institut Miméthys, j’organise ce congrès sur le thème : « Monde(s) traumatique(s) comment en sortir ? Nouvelles approches thérapeutiques ».

 

Tout d’abord, la notion de « monde traumatique » se situe dans la lignée des concepts de « névrose traumatique » apparu à la fin du XIXème et « d’Etat de Stress Post-Traumatique » issu du XXème siècle. Le concept de névrose traumatique est apparu suite aux premiers accidents de train. Oppenheim a décrit les effets somatopsychiques  chez les victimes et particulièrement la réaction de stress.  A partir de la guerre du Vietnam, des travaux de recherche de Selye sur le stress, de l’observation d’une symptomatologie traumatique semblable lors de maltraitances diverses : abandon, trahison, agressions physiques, agressions sexuelles, menaces à l'intégrité corporelle, pratiques coercitives, tortures,  violences psychologiques, témoins de violence ou de mort, s’est développé le concept de PTSD (état de stress post traumatique)

 

L’épistémologie de ce concept de « monde traumatique » trouve son essor dans l’approche systémique interactionnelle et l’idée fondamentale que nous sommes tous des êtres en relation. Dans cette vision, le monde repose sur la construction d’un monde relationnel sécure, qui a un sens, et dans lequel « soutien » et « autonomie » interagissent dans la permanence du lien.

 

L’épanouissement de chacun se fait en relation avec la relation humaine, la relation au monde et la relation à son monde des représentations. L’évènement traumatique vient par son intensité et/ou sa répétition altérer ces trois types de relation. Dès lors, l’individu peut se retrouver isolé et le sens de la vie est remis en question par le psychotraumatisme. Le monde devient alors celui de la survie, de la maltraitance, de l’abandon et de l’effondrement. Ainsi, monde traumatique et mémoire traumatique s’auto entretiennent dans ce scénario. Etant des êtres de relation, qu’en est-il de la transmission transgénérationnelle ?

 

Dans notre société ou règne d’une part le culte de l’individualisme, de l’évitement et de la sursaturation et d’autre part la surinformation médiatique sur les drames, les violences, les attentats et les guerres,  quelle place occupe le sens de la vie ?

 

Parler de monde traumatique signifie que d’autres que nous  ont agi l’installation de ce monde. Mis en évidence par le Dr Boris Cyrulnik, ainsi que les théoriciens de l’attachement, le processus de réhumanisation qui va se jouer dans la rencontre est indispensable. Seulement, comment le thérapeute peut-il s’engager dans ce monde traumatique pour co-créer cet espace pour permettre que reprenne le processus de développement ?
 

Notre congrès se veut un espace de réflexions partagées, de témoignages entre chercheurs, théoriciens, cliniciens, thérapeutes d’approches différentes, et permettant ainsi de faire évoluer les pratiques thérapeutiques au service des patient(e)s.

 

 

Actualités

Les intervenants

04/07/2017

Découvrez tous les intervenants du congrès

Inscriptions

04/09/2017

Les inscriptions ont débuté.
Pour information : Dans le tarif est compris un badge qui permettra  aux congressistes de voyager sur tout le réseau Tan (hors navette aéroport)  pendant les 3 jours du congrès.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site

contact@mimethys.com / 06 11 01 01 72
18 boulevard Babin Chevaye 44 200 Nantes
© 2017 Congres Institut Mimethys